Connaître son rang réel

Tout d'abord sachez qu’une fausse couche, un enfant mort-né, un enfant avorté avant vous compte pour vous comme un aîné. Vous devez en tenir compte pour connaître votre rang réel dans votre fratrie. Comme ces informations sont souvent tues au sein des familles, comme les enfants ne savent pas quelle a été la vie amoureuse de leurs parents avant leur rencontre, il n'est pas toujours aisé de se faire une idée juste de sa place réelle dans la fratrie.
Mais il est aisé de voir, au cours d'une représentation euphonique, si le rang que vous croyez occuper est juste ou pas.
Ceci est important, parce que si on ne met pas de l’ordre dans la fratrie, certaines personnes ne peuvent jamais régler les problèmes de leur vie et restent dans un déséquilibre permanent, quoi qu’on fasse par ailleurs, y compris d’autres constellations familiales.
Dans le cas où l’un des parents a déjà eu un ou des enfants d’un précédent mariage, il suffit de regarder les dates de naissance. L'aîné est l'enfant qui est arrivé le premier et qui est lié à la fratrie par les liens du sang (les enfants adoptifs ne comptent pas dans le cas qui nous intéresse).
Ce sont les liens du sang et les dates de naissance qui permettent
de savoir qui est le premier. Mais ceci peut vite devenir très compliqué, avec les familles recomposées et les mariages multiples. D'où la nécessité de chercher d’abord à comprendre les situations simples et d'aborder les situations compliquées dans un deuxième temps.

 

 

 

La force de la fratrie

Une force horizontale
Il existe une force horizontale comme il existe une force verticale qui coule des parents vers les enfants dans la fratrie et les effets sont les mêmes quand on en est coupé que quand on a perdu le lien avec les générations qui nous précèdent.
C’est la raison pour laquelle, par exemple, quand un frère ou une soeur meurt, quelques autres de la fratrie, ou tous, n’arrivent plus à réaliser leur vie, sont comme freinés dans leur propre réalisation. Beaucoup d’influences dans notre vie présente sont liées à ce qui est dans le plan horizontal. Certains courants psychologiques pensent même que l’être humain ne fait que reproduire, tout au cours de sa vie, le type de relation qu’il a connues pendant ses premières années de vie, certains disent même au cours des premiers mois au sein de la famille d'origine.