L'éthique

Les professionnels du Samadeva s’engagent à respecter un code de déontologie exigeant et bienveillant.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ces codes de déontologie sur le site de la FISAM :

Vous en trouverez ici un
extrait relatif à l’état d’esprit :

 

Dans sa relation à son client, l’euphoniste a comme premier devoir d’être au meilleur niveau de lui-même. Ce devoir est de nature éthique, car c’est à cette condition qu’il peut être le plus efficace, le plus utile possible au service de son client. Le client mérite mieux qu'un euphoniste fonctionnant à 50 % de ses capacités : il mérite un euphoniste fonctionnant au meilleur niveau possible et ceci fait partie du contrat implicite entre le client et l’euphoniste.

Plus l’euphoniste est dans un état euphonique, c’est-à-dire un état d’équilibre et d’harmonie intérieure, plus il a créé les conditions extérieures de l’équilibre et de l’harmonie.

Plus il est au fait de son savoir et de son savoir-faire, plus il répond à cette exigence éthique.

 

 

Arane Ô Arane

 J'ai appris l'humilité



je sais que se considérer comme important

est la plus grande offense à l'Eternité

quand mes actions sont bonnes les oublier

quand elle sont mauvaise les réparer

être comme la Lune le reflet du Soleil

et accepter comme elle d'être croissant insignifiant

d'un même cœur que pleine et reine de la nuit